}
Accueil Politique Ousmane Sonko a trouvé la faille de Macky pour le chasser du pouvoir
Ousmane Sonko a trouvé la faille de Macky pour le chasser du pouvoir

Ousmane Sonko a trouvé la faille de Macky pour le chasser du pouvoir

pour Aminata Diallo

L’adversité entre Macky Sall et Ousmane Sonko est loin de connaitre son épilogue. Voilà deux leaders politiques qui ne se laissent aucune marge de manœuvre. Depuis 2012, c’est la guerre entre eux.

Une guerre que le chef de l’Etat contrôlait depuis ce temps. Mais le locataire du palais commence à flancher. Depuis les évènements du mois de mars, Macky a perdu le contrôle. Mais il arrivait toujours à arrondir les angles. Malheureusement pour lui, il vient de donner à son éternel rival, l’arme « absolue » pour l’achever. Le leader de Pastef a trouvé le point faible de Macky. Et Sonko ne lâchera plus Macky…jusqu’en 2024.

Le président Macky Sall aurait dû réfléchir à deux fois avant de tenir les propos qu’il a déclarés à Paris. En grand stratège politique qu’il est, le chef de l’Etat se devait de refuser de donner l’arme avec laquelle ses adversaires risquent de l’abattre d’ici-là présidentielle de 2024. « Je détiens le pouvoir et la force, personne ne peut m’intimider », a-t-il déclaré à Paris, face à ses soutiens. Un message un peu plus clair pour cet homme qui a toujours su être constant dans ces déclarations.

Mais cette fois-ci, Macky Sall s’est perdu dans ses paroles. Ce petit extrait de son discours prouve à suffisance l’état dans lequel se trouve le président, depuis mars 2021. « Qui s’excuse, s’accuse », dit le proverbe. En disant, à qui voulait l’entendre, qu’il ne peut pas être intimidé, le locataire du Palais a mis à nu la peur qu’il cachait au fond de lui. Une peur que beaucoup de ses adversaires, en l’occurrence le leader du parti des Patriotes du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (Pastef), a décelé. Et cela ne sera pas en faveur du président. Pour le reste de son mandat, il risque de vivre l’enfer.

Désormais Ousmane Sonko a bien identifié sa cible et il sait comment l’abattre. Depuis 2014, il est à la recherche de la « bonne » formule pour y arriver. Cette fois-ci il l’a trouvé. Hanté par le fauteuil présidentiel, le présumé bourreau d’Adji Sarr va passer par la rue pour bouter Macky Sall hors du pouvoir. « Chers concitoyens, ce n’est pas le moment de relâcher la pression, mais plutôt de l’accentuer pour en finir avec ce régime de tous les maux. Nous n’en sommes plus loin », a déclaré Sonko en réponse à la sortie du président.

En d’autres termes, Ousmane Sonko, considéré comme un « homme de la rue », va continuer à pousser les jeunes à défier les autorités. Comme ce fut le cas lors du mois de mars et aussi lors du 10 novembre passé. Les sénégalais ne doivent pas être étonnés de voir des manifestations se produire chaque jour. Car si on suit le raisonnement de Sonko, Macky a peur des manifestations. Et comme à ses habitudes, le leader de Pastef va profiter de cette faille pour manipuler son adversaire et ses soutiens. Désormais, tout le monde va vouloir passer par la rue pour obtenir gain de cause.

Mais, si réellement Macky Sall a démontré une peur, il n’en demeure pas moins qu’il reste l’un des plus grands stratèges politiques de ce pays. Alors Ousmane Sonko gagnerait à être prudent et ne pas prendre le président comme un petit adversaire. Macky est dangereux en politique et toutes les personnes qui se sont frottées à lui le savent. Leur carrière politique en souffre. Reste maintenant à savoir comment Sonko, qui semble tenir le bon bout, va s’en sortir.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

Dans ma meme carégorie