LIMAMETTI.COM- Ousmane Sonko gagnerait à harmoniser sa communication avec ses proches chargés de le défendre sur les plateaux de télévision, suite aux accusations de viol et de menaces de mort portées contre lui.

Invité de l’émission « Faram Facce » hier sur la TFM, le Secrétaire national à la communication du parti Pastef l’a carrément contredit à propos de la propriétaire du salon de massage « Sweet Beauté ». Malick Ndiaye a confié à Pape Ngagne Ndiaye que celle-ci fait partie du deal pour incriminer Ousmane Sonko.

Pourtant ce dernier, lors de sa déclaration dimanche dernier, avait défendu bec et ongles la dame, affirmant que ceux qui complotent contre lui dans cette affaire veulent exercer une torture morale sur elle pour l’obliger à revenir sur sa déclaration dans laquelle elle « lavait » Sonko à grande eau.

Autre contradiction dans ce dossier qui défraye la chronique, l’époux de la propriétaire de « Sweet Beauté » a dit aux enquêteurs de la Section de Recherches que sa femme était absente de la maison le jour des faits.