LIMAMETTI.COM- Lors de sa dernière conférence de presse organisée après qu’il a été inculpé et placé sous contrôle judiciaire, Ousmane Sonko a invité aux rebelles de la Casamance à déposer les armes et à aider l’armée au travail de déminage.

Mieux, il avait annoncé que le retour de la paix en Casamance est le seul point sur lequel il peut apporter son soutien à l’Etat du Sénégal.

Le directeur général de l’Aéroport international Blaise Diagne ne comprend pas pourquoi la Casamance est venue s’incruster dans cette affaire comme un cheveu dans la soupe. « Ousmane Sonko a proposé une offre de service à l’Etat du Sénégal mais, un esprit malveillant pourrait penser que le moment était mal choisi. C’était un moment où il avait des difficultés judiciaires.

C’est comme s’il faisait un chantage déguisé pour dire je règle cette question et vous me régler », a soutenu Doudou Ka devant le jury du dimanche. Et d’ajouter : « La forme dénote d’une certaine méprise de la culture d’Etat. Je voudrais saluer la marche pacifique des femmes casamançaises ».

En outre, il a indiqué que le président de la République lui a confié une mission, un défi majeur. Lequel est de faire les aéroports de Cap-Skirring et de Ziguinchor des aéroports internationaux de référence.