Trois fois par semaine ou trois fois par mois… la sexualité ne devrait pas être affaire de comptabilité.

« Pas ce soir, désolé » – Pourquoi les hommes parfois s’intéressent-ils moins au sexe ?
Quand la sexualité de l’un est devenue angoissante pour l’autre, il faut essayer d’en parler.

Quelques raisons qui font que les hommes ne sont pas parfois réceptifs à vos stimulations.

C’est personnel : Il est déprimé !

La dépression est la première cause, en fréquence, du manque de désir sexuel.

C’est personnel : Il voit la vie en noir

Autrement, une émotion négative surpasse son désir. La haine, la colère, la jalousie, la rage, le désespoir, la tristesse, l’irritation…

Il a envie de douceur : essayez le sexe romantique

Ne forcez pas les choses, ne les accélérez pas, une demi-heure de caresses et de bisous ne font pas de mal.

C’est relationnel : vous l’impressionnez

Il vous trouve trop belle, trop intelligente, il vous place si haut sur un piédestal…

C’est relationnel : il craint de vous décevoir

il angoisse peut-être à l’idée de ne pas être à la hauteur.

C’est médical : Les problèmes de santé

Certains hommes voient leur taux de testostérone baisser au fil des années, et l’on parle même parfois d’andropause.

C’est médical : Il prend des médicaments

Depuis qu’il a commencé son traitement contre le cholestérol, l’ulcère à l’estomac, la dépression, le glaucome, l’hypertension artérielle ou qu’il prend certains médicaments, il ne vous regarde plus de la même manière.

Ça vient d’ailleurs : Il a des soucis

Les enfants ont des problèmes de santé, son patron lui mène une vie d’enfer, ses parents le harcèlent, ses frères et sœurs profitent de lui, il a des soucis d’argent… ou autre chose encore.

Ça vient d’ailleurs : Il est crevé !

il travaille 92 heures par semaine, il se surmène par peur du licenciement, il est directeur de société et a peur de la conjoncture…

« Pas ce soir, désolé » – Pourquoi les hommes parfois s’intéressent-ils moins au sexe ?
Pour certains hommes, la sexualité est un moyen dont il dispose, pour évacuer ses tensions physiques. Vécu sur le mode de la pulsion, il y met toute son énergie ! Il a donc besoin de rapports fréquents pour se sentir bien dans sa peau. Pour d’autres, c’est un moyen de prouver leur amour, quand les mots leur manquent. L’acte sexuel leur permet de tisser du lien, de faire preuve de tendresse aussi, et de se laisser aller à des paroles fiévreuses, là où pour eux c’est plus difficile de s’exprimer.

Selon le site canadien Masexualité.com, à partir de l’âge de 30 ans, les hommes se mettent à produire moins de testostérone.

« J’ai un boulot stressant, et, du coup, ma libido est souvent parasitée par un certain nombre de choses. Cela ne me dérange pas outre mesure de ne pas faire l’amour souvent. Mais si je laisse passer un trop grand laps de temps sans lui faire l’amour, ma femme s’inquiète.Elle s’imagine que je l’aime moins. Elle m’a même soupçonné d’avoir une maîtresse… Elle a besoin du sexe pour être rassurée sur mes sentiments pour elle. Donc, deux ou trois fois par mois, je me force un peu pour qu’elle ne s’inquiète pas. » témoigne un homme.

Mais les véritables questions – est-ce important pour moi de faire l’amour ? Pourquoi ? Quel plaisir ai-je envie de partager avec l’autre ? Que sais-je de ses envies ? –, on ne se les pose pas parce qu’on n’a pas appris à y répondre.