C’est une visite peu ordinaire que Alioune Ndoye, ministre de la Pêche et de l’économie maritime, a effectuée au quai de Joal-Fadiouth.

Venu visiter les sites qui dépendent de son ministère, les pêcheurs ont obligé le ministre à changer son protocole de visite. Car, ces derniers ne voulaient plus d’intermédiaire avec la tutelle.

Nous voulons que le ministre prenne langue avec les pêcheurs. Nous lui demandons de nous parler directement. Qu’il nous donne la part que nous méritons et qu’il arrête de nous faire des promesses qui n’arrivent jamais vers les vrais acteurs. Nous ne voulons plus d’intermédiaire entre lui et les pêcheurs”, persifle le pêcheur Ousmane Fall.

Des rixes ont été évitées de justesse entre les pêcheurs et les gendarmes supposés garantir la sécurité au cours de la visite si le ministre n’avait pas prêté une attention particulière à la volonté des pêcheurs.

Arborant des brassards rouges, les pêcheurs ont parlé avec leur ministre sans langue de bois, ni intermédiaire.

D’ailleurs, il finit sa visite sous un soleil de plomb, entouré par les pêcheurs qui lui soumettaient un chapelet de doléances et de complaintes.