LIMAMETTI.COM – Après avoir accepté de suspendre l’arbitrage relatif aux zones de licence Rufisque Offshore Profond (ROP) et Sénégal Offshore Sud Profond (SOSP), devant le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI), la société PetroNor E&P a conclu un accord avec la Gambie, renonçant à sa revendication le bloc A1 cédé par un certain Franck Timis tout en consolidant son emprise l’autre bloc A.

L’entreprise détenait les licences A1 et A4. Dans le cadre du règlement à l’amiable, PetroNor détiendra la licence A4 en vertu d’un bail de 30 ans à de nouvelles conditions. Il abandonne son emprise sur la licence A1. Le gouvernement gambien l’a attribué à BP au premier semestre 2019.

Le président de PetroNor, Eyas Alhomouz, a déclaré que l’accord était un bon résultat pour toutes les parties. «Le résultat est certainement celui qui, selon nous, est dans le meilleur intérêt de la société et de ses actionnaires, et que nous nous efforçons d’atteindre depuis plus d’un an», a-t-il déclaré.

La nouvelle licence A4 sera détenue dans le cadre du modèle d’accord de licence d’exploration et de production pétrolière (PEPLA). PetroNor pourra utiliser les coûts antérieurs du bloc pour obtenir des allégements fiscaux et améliorer sa commercialisation.

Alhomouz a déclaré que les nouvelles conditions de licence étaient «nettement plus attrayantes et amélioreront non seulement la valeur de la licence, mais aussi son attractivité pour les partenaires potentiels. Surtout, nous avons un an pour décider si nous souhaitons poursuivre le contrat de location, et nous nous attendrions à avoir vu des forages sur le permis A1 adjacent pendant cette période, ce qui signifie que nous sommes bien mieux placés pour prendre des décisions commerciales et techniques concernant les prochaines étapes associées à notre licence. »

African Petroleum détenait auparavant les licences. PetroNor a absorbé cette société en août 2019.

PetroNor a également hérité d’un différend sur deux blocs au Sénégal. Cela concernait les licences Rufisque Offshore Profond et Sénégal Offshore Sud Profond. L’entreprise a un accord de statu quo avec le gouvernement sénégalais. Cela court jusqu’au 26 octobre dans le but de résoudre l’arbitrage.

Khadim Mbodj atlanticactu