}
Accueil Santé Pharmacie de la Nation/Pharmacie Dakaroise : La Cour suprême annule l’arrêté du ministère de la Santé
Pharmacie de la Nation/Pharmacie Dakaroise : La Cour suprême annule l'arrêté du ministère de la Santé

Pharmacie de la Nation/Pharmacie Dakaroise : La Cour suprême annule l’arrêté du ministère de la Santé

pour Fatima Diallo

Après avoir suspendu son exécution, la Chambre administrative de la Cour suprême a tout simplement annulé ce jeudi l’arrêté autorisant le transfert de la Pharmacie de la Nation de madame Aminata Gassama Baldé vers le local sis à la Place de l’Indépendance qu’occupe, depuis plus de 60 ans, la Grande Pharmacie dakaroise.

Aïcha Goundiam Mbodji a eu définitivement gain de cause dans le contentieux l’opposant au ministère de la Santé et à la Pharmacie de Nation qui appartient à Aminata Gassama Baldé, épouse du maire de Ziguinchor. Après avoir suspendu l’exécution de l’arrêté du ministère de la Santé autorisant le transfert de la Pharmacie de la Nation vers le local de la Place de l’Indépendance qu’occupe depuis plus de 60 ans la Grande pharmacie dakaroise à travers un sursis à exécution, la Chambre administrative a tranché hier dans le fond. Les juges de la Cour suprême ont tout simplement annulé l’arrêté pour excès de pouvoir. Pharmacienne-gérante à partir de 1978, Aïcha Goundiam Mbodji est devenue pharmacienne titulaire de la Grande pharmacie dakaroise de 1982 à aujourd’hui, comme l’indiquait Libération en révélant cette injustice manifeste.

A sa création, il y’a de cela 67 ans, la pharmacie était implantée à l’endroit où se trouve l’immeuble de l’Ipres, à la Place de l’Indépendance X Thionk. C’est entre 1976 et 1977 qu’elle a déménagé dans l’immeuble de l’hôtel Indépendance qui venait d’être achevé à cette époque. Locataire de l’Ipres, Aicha Goundiam Mbodji y occupait une surface commerciale à usage de pharmacie.

Mais voilà, le 21 janvier 2015, elle a reçu une injonction de l’Ipres pour libérer les locaux au plus tard fin juillet de la même année, à cause des importants travaux en cours sur le site. C’est ainsi que la Grande pharmacie dakaroise a déménagé dans un local provisoire situé au 43, Boulevard Djily Mbaye en octobre 2015, après avoir informé le président de l’ordre des pharmaciens. Ce transfert de l’officine du site où elle était implantée depuis 62 ans, a fortement impacté son chiffre d’affaires qui a baissé de 40%.

Le 23 août 2017, Aïcha Goundiam Mbodji, a adressé une lettre au directeur général de l’Ipres pour l’attribution du local de 66 m2, situé dans le nouvel immeuble dont elle est la plus ancienne locataire. Le 17 décembre 2018, le directeur général de l’Ipres informait Aïcha Goundiam Mbodji, par courrier, que sa demande de réservation a été approuvée. Mieux, il l’invitait, dans la même missive, à se « rapprocher de la direction du patrimoine et de la logistique pour les formalités administratives et l’élaboration du contrat, dans les meilleurs délais ».

La Grande pharmacie dakaroise a immédiatement répondu à cette invitation. Après avoir effectué plusieurs visites sur le site en compagnie des techniciens de l’Ipres et d’un agenceur spécialisé, elle a investi plus de 50 millions de Fcfa en prévision de sa prochaine réinstallation sur le site.

Malgré tout, un arrêté avait été signé pour « donner » le local à Aminata Gassama. Or, l’autorisation de la Grande pharmacie dakaroise de s’installer sur le site est nominative en plus d’être délivrée depuis…1982 par le ministère de la Santé. Pour dire que la Cour suprême n’a fait que rétablir Aïcha Goundiam Mbodji dans ses droits.

Dans ma meme carégorie