Personne n’a été arrêté au Sénégal pour avoir caricaturé le Président.Il s’agit plutôt d’un montage photo qui dépasse de loin les limites du tolérable.

C’est ce que semble dire la 2Stv qui a fait un reportage pour « révéler » que Oulèye Mané,journaliste àTouba TV, a été arrêtée «par la Brigade de recherches suite à une caricature du Président».La télé a monté la caricature signée Odia accompagnée du commentaire «Mackyoisiferran.

Depuis, ce qu’on a vite présenté comme l’affaire Oulèye Mané déchaîne les passions et dans les réseaux sociaux, on tire sur Macky Sall qui a participé à la marche en hommage des journalistes de Charlie Hebdo alors qu’il ne tolérerait pas d’être caricaturé.

Ce serait effectivement grave pour les libertés si les faits, tels que présentés, étaient avérés. En vérité, tout ceci est une légende.

Primo, il n’est nullement question de caricatures dans cette affaire confiée à la Section de Recherches de Dakar. Il s’agit plutôt d’un photomontage qui franchit les limites du tolérable. Les auteurs de cet acte ignoble ont pris la photo d’un homme nu, en position couchée sur le dos,pour en suite y coller la tête de la première autorité.

Au-delà du fait que Macky Sall est la première Institution du pays, ce montage n’a même pas pris en compte le fait qu’il soit avant tout un père de famille qui a une femme et de grands enfants.

Deuxio, il n’y a pas d’affaire Oulèye Mané et cette dernière n’a pas été arrêtée dans l’exercice de ses fonctions.

En effet, elle a partagé cette image intolérable dans un groupe WhatsApp composé de sept personnes avant que ces dernières ne l’envoient à leur tour à leurs contacts. À côté d’elle, quatre personnes ont été arrêtées. Un des suspects est d’ailleurs tombé à Tivaouane où les gendarmes sont allés le chercher.

Cette affaire est un précédent dangereux et il serait inconcevable que les autorités la laissent passer puisque personne n’est à l’abri d’une telle manipulation. Voilà pour les faits, tout le reste est invention

Comments are closed.