LIMAMETTI.COM – La Direction de l’ Entrepreneuriat Rapide plus connu sous le sigle de « DER » a pour objectif majeur d’aider les jeunes par l’octroi d’un financement pragmatique qui leur permet de s’auto-développer.

Sur ce registre précis, elle se déploie pendant la période pré-Tabaski du côté du Stade Léopold Sédar Senghor où des jeunes vendent des moutons en portant des tee-shirts à l’effigie de la DER ? Que cache une telle posture ?

Promenez-vous du côté du stade Léopold Sédar Senghor communément appelé « Amitié », votre attention est attirée par un foirail très animé. Au milieu de cet imbroglio indescriptible, des jeunes portant des tee-shirts sur lesquels , on peut lire DER, s’adonnent à un activisme fébrile. A priori, on est acquis à la conviction qu’ils bénéficient d’un financement de ladite structure. En réalité, la DER trompe l’opinion et le peuple sénégalais. En quoi faisant ?

La Der a intégré certains vendeurs de moutons dans ses stands en leur permettant d’y mener leurs activités. Mieux, elle leur a promis de travailler à ce que leurs bêtes soient vendues. Ne s’arrêtant pas là, elle leur fait porter des tee-shirts à l’effigie de la DER avec comme identité remarquable : la région d’où ils proviennent. Ces jeunes se sont battus eux-mêmes et n’ont pas bénéficié de l’apport de la DER . La question qui mérite d’être posée est celle-ci : où sont les jeunes que la DER avait financés ?

Il est clair que ladite entité use de la tromperie pour faire croire à l’opinion que tous ces jeunes qui s’activent dans ses stands ont pu avoir un financement émanant de la Der. Ce qui n’est pas exact.

En opérant ainsi, Pape Amadou Sarr et ses collaborateurs trompent le Président Macky Sall en donnant une fausse réponse à une vraie question.

Pour légitimer son arnaque, le patron de la DER fait dans la communication en déplaçant différentes chaînes de télé. Il se complaît dans une médiatisation à outrance. Histoire de montrer au chef de l’Etat que la DER a financé les jeunes du Sénégal des profondeurs.

Comme au Sénégal, certains managers ont cet art extraordinaire de troquer le réel jusqu’ à peindre le Mal en Bien , qui va arrêter le Directeur de la DER , Pape Amadou Sarr ? Là est la question…

On se souvient de la Déclaration du Président de la République évoquant les mobiles qui ont prévalu à la création de la DER ; Ainsi disait-il : « la mise en place de la DER procède d’un acte de foi, d’une preuve de pragmatisme et d’une quête perpétuelle d’efficacité dans l’action publique, drapés d’un idéal républicain ».

« En réalité, donner du pouvoir aux femmes -ciment de notre société – et surtout aux jeunes – héritiers de la Nation – c’est libérer leurs énergies et leurs talents, c’est préserver la dignité de chaque famille, c’est investir dans l’entreprenariat, c’est investir dans l’avenir », relevait le Chef de l’ Etat qui poursuit : « c’est ce qui fonde ma décision de créer la Délégation générale à l’Entreprenariat Rapide des Jeunes et des femmes (DER) dont la vocation est de valoriser le formidable potentiel des jeunes et des femmes ».

C’est dire en opérant à un saupoudrage du réel, le Directeur de la DER Pape Amadou Sarr rame à contre-courant de l’ Emergence auquel croit le Président Macky Sall.

Source : Journal Direct News