Yaye-Fatou
Yaye-Fatou

LIMAMETTI.COM – Limogée mercredi dernier en Conseil des ministres, la désormais ex-coordonnatrice nationale du Programme de développement de la microfinance islamique au Sénégal (PROMISE), Yaye Fatou Diagne a lâché des mots de gratitude et n’a pas manqué de se réjouir de ses réalisations à la tête de la structure.

«Cette mission a été pour moi une expérience enrichissante à tous points de vue. A la tête d’une équipe soudée et engagée, j’ai en effet contribué à mettre en place le cadre réglementaire de ce beau projet conclu entre la Banque Islamique et le Gouvernement du Sénégal, destiné à offrir à la majorité de la population, un accès durable à des services financiers islamiques, adaptés sur l’ensemble du territoire national d’ici 2025 », indique Fatou Diagne dont les propos sont rapportés par Dakar24

S’il y a quelque chose de constant dans cette histoire, c’est bien son engagement auprès du chef de l’État.

«Je demeure cette militante engagée, toujours prête à accompagner le Président Macky Sall dans ses combats présents et futurs. Mes remerciements vont également à l’endroit du ministre de la Microfinance, de l’Economie Sociale et Solidaire, ainsi qu’à l’ensemble de mes collaborateurs qui m’ont aidée dans la conduite de cette exaltante mission », précise Yaye Fatou.

Ainsi, souhaitant une bonne et heureuse année 2021, « elle prie pour bonne continuation et plein succès à sa successeur, Fatou Diané Guèye qui est une amie, une sœur afin que la branche de la microfinance islamique devienne plus performante, inclusive et pérenne au service d’une économie émergente, dans une société solidaire et équitable comme le souhaite Macky Sall.