LIMAMETTI.COM- Denis Sassou Nguesso, qui cumule 36 ans à la tête du Congo-Brazzaville, espère être réélu dès le premier tour de la présidentielle de ce dimanche.

Des membres de la société civile émettent de sérieuses réserves sur la transparence du scrutin.

Il avait été réélu au premier tour en 2016 et compte bien rééditer l’exploit. Le président du Congo-Brazzaville, Denis Sassou Nguesso, 77 ans, espère à nouveau réaliser un “coup KO”, comme le proclament ses affiches, en obtenant la majorité des suffrages lors du scrutin présidentiel de dimanche Il y a cinq ans, la victoire du candidat du Parti congolais du travail (PCT) face à ses six rivaux avait entraîné un conflit meurtrier.

Frédéric Bintsamou, plus connu sous le nom de pasteur Ntumi, 56 ans, avait pris les armes dans la région du Pool (sud) après la réélection contestée du président en mars 2016. Les forces régulières avaient contre-attaqué dans un conflit à huis clos qui avait déplacé 140 000 personnes, selon des sources humanitaires.