Procès Hissene Habré : « la presse sénégalaise aurait reçu 800 millions de Francs Cfa »
Procès Hissene Habré : « la presse sénégalaise aurait reçu 800 millions de Francs Cfa »

Alors qu’on a pas fini d’épiloguer sur la mort du « Maréchal du Tchad », le tombeur du président Hisséne Habré, voilà que l’épouse du prisonnier des Chambres Africaines Extraordinaires jette un énorme pavé dans la jardin de la presse sénégalaise.

Dans un entretien accordé à Dakarmatin, Fatime Raymonde Habré révèle que 800 millions de Francs Cfa ont été distribués à la presse lors du procès de son époux via Premium Africa, l’agence de Abdou Khadre Lô pour « démolir sa présomption d’innocence ».

La révélation est de Fatime Raymonde Habré, épouse de l’ancien président tchadien, Hissène Habré jugé et emprisonné au Sénégal, dans un entretien vidéo avec Pape Alé Niang. Invitée à se prononcer sur la disparition du président Idriss Deby, l’ex Première Dame tchadienne, n’hésitera pas de remuer la gadoue en remettant sur le tapis le procès qui a valu une condamnation à perpétuité pour son mari, Hisséne Habré. Ce faisant, elle fera une révélation sur les fonds mis en place pour discréditer la défense de l’ex-président du Tchad.

Mais, pourrait-on se fier aux propos de Fatime Raymonde Habré notamment sur les montants qu’elle avance et qui aurait servi à financer une partie de la presse tchadienne et sénégalaise ?

Oui, elle a raison, car Premium Africa qui est un consortium international dont Abdou Khadre Lo est le représentant au Sénégal avait signé un contrat avec les Chambres africaines extraordinaires (CAE) chargées de juger M. Habré. Le consortium avait lancé un vaste programme de sensibilisation sur les activités de cette juridiction africaine. Et des médias sénégalais et tchadiens ont été choisi pour enfoncer Habré avant le procès. L’exemple le plus illustrant, c’est le reportage à charge, fait par certains quotidiens , contre le président réfugié au Sénégal avant l’ouverture du procès.

La vengeance étant un plat qui se mange froid, Mme Habré règle ses comptes avec là et Abdou Khadre Lo

Si Madame Habré annonce 800 millions ( elle a promis de remettre le contrat au journaliste Pape Alé Niang qui le publiera certainement), l’agence de presse Xinhua qui cite à l’époque Abdou Khadre Lo écrivait en février 2014 : « Cette campagne va coûter 560 millions de francs CFA et le consortium envisage de travailler avec 20 organes de presse au Sénégal et 20 autres au Tchad avec notamment l’organisation d’ateliers sur la création des CAE, son rôle, les enjeux et ses activités », a indiqué Abdou Khadre Lô, responsable au Sénégal dudit consortium international.

La sortie de Mme Habré confirmée par la déclaration de M. LO montre que les Chambres Africaines Extraordinaires, à travers une partie de la presse, avaient décidé de charger le président Hisséne Habré. « C’est un scandale », a lâché Mme Fatime Habré qui déclare que cette pratique ne cadre pas avec les normes journalistiques.

 

 

Atlanticactu.com