Projet de Préfiguration de l’Université de Matam : Macky Presse Cheikh Oumar Hann
Projet de Préfiguration de l’Université de Matam : Macky Presse Cheikh Oumar Hann

Matam aura son université. Cela découle de la volonté de sa population. Et surtout un vœu porté par l’artiste Baba Maal. Lequel a transmis au Chef cette doléance lors de sa campagne électorale, pardon sa tournée économique.

C’est dit et ce sera fait. Hic et nunc ! Le Chef a ainsi, sans tarder, donné l’ordre, en Conseil des ministres tenu dans la chaleur de la ville de Matam, à son ministre en charge de l’Enseignement supérieur, de lui faire parvenir avant la fin du mois d’octobre 2021, le Projet de Préfiguration de l’Université de Matam. C’est-à dire dans moins de cinq mois.

Quid de la pertinence de l’édification d’une telle infrastructure ?

Son coût et les moyens de son fonctionnement ? De la disponibilité du budget ? Ou faudrait-il encore faire la manche pour sa réalisation ? Peut aussi pour le fun… Qui sait ?

C’est dramatique la façon avec laquelle on prend des décisions dans ce charmant pays pour une question aussi sérieuse que la construction d’une université. Surtout que les chantiers de nos universités en construction sont presque tous à l’arrêt faute de moyens financiers ! Exemples ceux des universités Ahmadou Makhtar Mow et Iba Der Thiam, mais aussi El Hadj Ibrahima Niasse !

Et pendant qu’ils nous construisent des universités selon la volonté des populations ou pour des projets électoralistes et sans aucun chronogramme, les rares qui existent fonctionnent difficilement. D’ailleurs alors qu’il était tout occupé à sa tournée, certaines universités comme celles de Thiès, Dakar, Ziguinchor et Sine Saloum étaient en ébullition. Les étudiants de l’université du Sine Saloum exigeaient… la finition des travaux du campus de Fatick.

Ceux de Thiès, l’achèvement des travaux de leur université ! Et ainsi de suite. Et plutôt que de s’atteler à terminer tous ces chantiers à l’arrêt depuis Mathusalem, voilà que le président de la République décide de construire une nouvelle université dans son « Titre foncier » ! Cherchez l’erreur…