Inch Allah, une pareille erreur ne se reproduira plus jamais!». Ces mots sont de l’ancien président du groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar (BBY), Moustapha Diakhaté.

Ce, à la suite de ses propos jugés blasphématoires sur l’ascendance du Prophète Mouhamed (PSL) tenus hier au cours d’une émission. Ainsi, il a présenté ses excuses à la Oumah islamique avant de retirer ses déclarations indues.

« Au nom de Dieu le tout Clément et Miséricordieux. O Allah, Accorde des prières et paix complètes sur notre seigneur Muhammad, avec qui l’angoisse est soulagée et les besoins satisfaits. J’y associe sa famille et ses compagnons. Je m’adresse à mes sœurs et frères en islam pour exprimer mes sincères et profonds regrets pour les propos que j’ai malencontreusement tenus au cours d’une émission sur un site internet de la place », a fait savoir l’ancien député.

« Je reconnais humblement mon erreur »

Tout en poursuivant: « Au vu de l’émoi que les dits propos ont hélas suscité, et après en avoir discuté avec différents érudits, je reconnais humblement mon erreur. Une erreur d’interprétation qui après coup, me sidére moi-même. Hélas en tant qu’être humain, je suis faillible. L’ascendance du Prophète Seydina Mouhammad est choisie et bénie par Dieu ».
Selon lui, son guide réligieux Cheikhoul Khadim a consacré un de ses poémes ( acrostiche) [Walbaladu tayibu…] pour honorer sa divine généalogie. « Mon vénéré guide cite le mérite des Ses Illustres aïeux avec une grande déférence », dit-il.

« À mon tour, je m’incline devant toutes les musulmanes et musulmans heurtés et blessés par mon malheureux écart de langage, pour retirer ces mots. Je renouvelle, en tant que Mouride , mon entière adhésion aux théses de Cheikh Ahmadou Bamba consistant à honorer absolument l’ascendance du Prophète Mouhammad PSL », insiste Moustapha Diakhaté.