LIMAMETTI.COM – La Société nationale de commercialisation des oléagineux du Sénégal (SONACOS) de Diourbel va recevoir un montant de plus de 350 millions FCFA dans le cadre de la relance de ses activités, a annoncé le directeur général de la structure, Modou Diagne Fada.

‘’Sonacos de Diourbel va engloutir plus de 350 millions FCFA celle de Lyndiane (Kaolack) va recevoir plus de 750 millions de FCFA. La Sonacos de Dakar aura près de 350 millions FCFA et celle de Louga près de 100 millions de FCFA’’, a-t-il dit.

M. Diagne s’exprimait samedi, à Diourbel, dans le cadre d’une tournée nationale, qui a démarré par Ziguinchor, Kolda, Tambacounda, Sinthiou Malème, Guidé Mouride, Kaffrine et Kaolack.

Le directeur général de la Sonacos a, au cours de cette visite, échangé avec les acteurs économiques et producteurs de la région sur la prochaine campagne de commercialisation de l’arachide.

Ce financement attribué à ces différents établissements va permettre de ‘’remettre en état, revitaliser et redémarrer un certain nombre d’activités pour marquer la renaissance de la Sonacos, qui s’est traduite par ses états financiers que nous avons validés récemment avec notre conseil l’administration’’, a indiqué M. Diagne.

Selon lui, les états financiers de la Sonacos présentent un résultat net positif contrairement à l’exercice précédent où elle a connu un déficit de moins 7 milliards de FCFA.

Aussi, ‘’la Sonacos dispose de suffisamment de financements pour un bon déroulement de la prochaine campagne arachidière’’.

‘’Nous avons, l’année dernière, reçu 45 millions d’euros de nos partenaires, nous n’avons utilisé que les 19 millions d’euros. Les 26 millions d’euros seront mobilisés avant la fin du mois d’octobre 2020’’, a-t-il souligné.

Il a également informé les opérateurs sur les nouvelles dispositions prises par la Sonacos pour une bonne commercialisation de l’arachide, les invitant à porter leur choix sur la Sonacos et à drainer les graines vers cette industrie nationale.

‘’Cette année en ce qui concerne le prix au producteur, nous sommes prêts à aller le plus loin possible. Nous sommes prêts à une hausse du prix au producteur et le moment venu le CNIA (Comité national interprofessionnel de l’arachide) convoquera les acteurs et nous allons échanger’’, a assuré Modou Diagne Fada.

Le directeur général de la Sonacos a également constaté le redémarrage des activités au niveau des unités de fabrication de vinaigre, d’eau de javel et à l’unité de production d’aliments de bétail et de volaille (Setuna).