LIMAMETTI.COM-Après l’accalmie de ces derniers jours avec la libération des personnes arrêtées lors des émeutes qui ont secoué le pays au début du mois, des membres de l’opposition dénoncent de nouvelles convocations toujours dans le cadre de cette affaire.

“Djiby Gueye Ndiaye, chargé du protocole du Président SONKO, est convoqué par la DIC demain pour être interrogé sur les manifestations du 8 février devant son domicile”, informe le parti Pastef dans un post relayé sur les réseaux sociaux.

Même préoccupation chez les camarades de Guy Marius Sagna qui sonnent l’alerte et dénoncent un “acharnement contre le Frapp et les forces démocratiques”.

” Après le coordonnateur de FRAPP UCAD, le coordonnateur de FRAPP NIANI/ Bambuk, le Coordonnateur de FRAPP RUFFISQUE, le coordonnateur de FRAPP UCAD, un membre de la commission recrutement et déploiement, le secrétaire administratif du FRAPP, Frapp Section UADB vient de nous signaler l’arrestation de notre camarade Sankulé Sagna. Notre camarade a été arrêté avec 13 autres personnes et sont tous à la gendarmerie de Kolda”, informe le Frapp.

Le mouvement de protestation ” condamne cet acharnement, cette chasse à l’homme qui ne participent pas ni à l’apaisement, ni à la décrispation. Le FRAPP tiendra le président Macky Sall comme responsable de tout ce qui arrivera aux membres du FRAPP et à tout autre démocrate qui sera arbitrairement arrêté”, écrit le secrétariat exécutif national du FRAPP dans un communiqué.