Accueil Politique Retour du poste de Premier ministre : Un Fauteuil Pour Deux ! (Par Papa Cissé)
Retour du poste de Premier ministre : Un Fauteuil Pour Deux ! (Par Papa Cissé)

Retour du poste de Premier ministre : Un Fauteuil Pour Deux ! (Par Papa Cissé)

pour Fatima Diallo
82 vues

Le ”fauteuil” de premier ministre occupe les débats politiques, depuis l’annonce parue dans le dernier communiqué du conseil des ministres sur le retour de ce rôle de chef du gouvernement.

Pourquoi certaines inquiétudes surgissent et s’invitent dans les consciences sénégalaises? Quelques explications émanant d’un partisan de Thierno Alassane Sall, en l’occurrence mon humble personnage, pourraient rendre inconfortables des membres de l’opposition actuelle ou prétendre à des attaques ciblées. Mais nous sommes et demeurons une pensée libre. Par conséquent le ”protocole de Massa”, doit bien avoir son aboutissement. Et rappelons que Me Abdoulaye Wade prônait déjà le monopole de l’exécutif par les libéraux pour une durée d’au moins cinquante bonnes années. Et qui de ces libéraux, n’est pas encore invité à la dégustation..?

Je rappelle que ”ndaamal cadior” a rejoint récemment le conglomérat BBY et reste probablement le dernier des ”naufragés” libéraux.

Le prochain premier ministre serait-il le ”gloria”, tantôt annoncé par le tripatouilleur constitutionnel ?
Et quant est-il présentement pour l’exilé K Wade, qui voit son destin politique hypothéqué ou sous emprise de compromissions qui tardent à aboutir.

Je rappelle que l’héritier naturel de Me Wade a besoin d’une clémence de l’exécutif pour retrouver ses droits de citoyens éligibles.

D’ailleurs on comprend mieux l’accalmie sur certaines cuissons politico-stratégiques, internes du parti démocratique sénégalais. De toute évidence, le sort de Wade fils sera mieux édifié au lendemain des élections locales de 2022. Et il n’est pas exclu de le voir franchir les portes de la présidence sous le statut de premier ministre de Macky Sall. Ce qui ne nous surprendrait guère, car les micmacs dans la famille liberale, sont bien monnaies courantes.

On peut tout reprocher à M. Sall sauf ses connaissances en ruses politiques apprises de son compagnonnage avec Abdoulaye Wade. Il a tout pris du Pape du sopi, en dehors de l’élégance politicienne et le gentlemen’s agreement. Par conséquent, l’annonce sur le retour du poste de PM, est aussi pour lui, un moyen de galvaniser ses cadres, qui devraient mouiller le maillot davantage sur le terrain politique pour mériter plus qu’une élection de maire, le poste de premier ministre.
Ce qui est sûr, est que le prochain gouvernement se fera au lendemain des élections municipales.

Tout ceci traduit clairement un tâtonnement de plus, ajouté sur les nombreux autres auxquels le président Macky Sall nous a habitués.

Au moment où le peuple craint un retour dévastateur du covid-19, avec le nouveau variant OMICRON, qui suscite beaucoup d’inquiétudes dans le monde, nous, revoilà, obligés d’assister à des mesures politiciennes, à la place de précautions d’urgence pour parer à toute éventualité. Pire, c’est le ministre de la santé, lui-même, le premier combattant, qui se permet un bain de foule, sans la moindre restriction. Comme pour dire, devant l’urgence sanitaire, la politique dicte d’abord ses prérogatives.

En somme, il est plus qu’évident que la composition du prochain gouvernement fera annonce des prochains objectifs du chef de Benno.

Par ailleurs, j’invite les sénégalais à épouser le concept Réewum Ngor, la seule alternative pour un Sénégal prospère.

Papa CISSÉ, membre de la cellule des cadres de La République des Valeurs, responsable de coordination dans le département de Keur Massar.

Dans ma meme carégorie