Doukouré Amidou Stéphane alias Douk Saga est le père du coupé-décalé ou de la « sagacité ». Onze ans après sa mort, le mystère autour de sa disparition demeure. Qu’est-ce qui a tué Douk Saga, le père de la sagacité ? Il était un homme à femmes.

La sagacité. Ce concept né au plus fort des moments de turbulences de la Côte d’Ivoire a permis de donner du baume au coeur des Ivoiriens. Comme il aimait bien le chanter « Douk Saga est venu pour donner de la joie ».

Mais l’homme est parti sitôt que le mystère autour de sa mort demeure. Onze ans après, des proches attribuent la cause de sa mort à sa trop grande envie des femmes qui l’a même poussé à cocofier des amis, et même des personnalités politiques. Voici ce que dit un des anciens compagnons au sujet du défunt président de la Jet-Set : « Douk Saga adorait les femmes. Il fascinait les femmes de toutes les couches sociales. Des jeunes filles tout comme des grandes dames.

Et même au seuil de la mort, les femmes lui couraient après. Comme si elles ne se rendaient pas compte de son état de santé fragile. Mais Douk Saga entretenait également des relations amoureuses avec l’épouse d’un ministre de la refondation sous le régime du président Laurent Gbagbo. C’était un ministre influent. L’un des plus riches sous la refondation. Cette dame est restée secrètement avec Douk Saga jusqu’à ce qu’il meurt », révèle-t-il.