(Révélations) Où est le faussaire? : Adama Gaye dénigre encore Malick Sall

LIMAMETTI.COM – Adama Gaye n’a pas fini de jeter des piques à Macky Sall et son Gouvernement. Il attaque encore le ministre de la Justice, Me Malick Sall, dans une nouvelle contribution intitulée “Où est le faussaire?”.

Incommunicado. Perdu de vue. Aphone. Réduit à néant. Ecrabouille. Le temps ou il se la jouait en paon, fier de charmer son… Cheri, Macky-Homo, est fini. Il se cache. La honte. Le pays entier a découvert ses manières efféminées, qui exposent sa nature. Sa nullité fait rire dans les chaumières. Il est l’auteur de …prison-carcérale. Lui, aussi, qui a dit que les lutteurs étaient la cause de la révolte de Mars. Et d’autres âneries.

Une encyclopédie serait insuffisante pour recueillir ses perles. Ses micmacs s’étendent a perte de vue. Ils ont tué la justice. Et le peuple y trouve une des raisons de sa rébellion générale. La banqueroute du régime a fait le reste.

L’auto-mutilation verbale de Malick, dit Milouche, Sall me sidère. Pas un mot sur la tournée du Fouta. Il a joué et perdu, le traitre. Et dès qu’il l’ouvre, il bourde. D’où, mot d’ordre, reçu de Caligula Sall himself pour qu’il la boucle. Depuis des mois, c’est un chiot dans son terrier, qui sent les radars du ROC l’attendant au moindre geste pour le descendre, le ramener à son statut de faussaire.

Jamais dans l’histoire de notre pays, ministre n’a été aussi sinistre, dévalorisé, incapable, lâche et minable, qui se réfugie derrière un ethnicisme de petit aloi en pensant y combler ses lacunes immenses.

La sanction est terrestre. Il ne vaut plus rien, même pas un pas de Wango. On lui a dit: shut-up, tais-toi, tu es le gaffeur qui a fini de détruire l’image déjà abîmée d’un Maquis en feu, en déroute, rejeté de tous.

Malick, pensais-tu que ça se serait terminé ainsi quand tu plastronnais en revendiquant, il y a bientôt deux ans, l’arrestation illégale de ton vieux compagnon, rien que par calculs d’un esclavagiste auquel tu as volontairement vendu ce qui te restait de déchet d’âme-d’âne? Tu es torokh.

Faussaire, sors ta tronche: tu es, murmure le pays, en piteux état…réduit à ta plus misérable expression. Torokhalise, didon…

PS: Thierro, le greffier du défunt juge Samba Sall me supplie. Conscient du fiasco du complot, il dit, une larme à l’oeil: “diegueul lènn, pardonne leur”. Il était témoin quand j’écrasais dans son bureau ce juge qui était aux ordres de Milouche et Mackymaudit.