LIMAMETTI.COM- La pagaille a été au sein de la mouvance présidentielle, suite aux jets de pierres essuyés par le convoi présidentiel à Koungheul, dans la région de Kaffrine.

Pointé du doigt comme étant l’instigateur de cet acte, le député Yaya Sow accuse le ministre Abdoulaye Sow et son camp, d’avoir envoyé leurs hommes pour saboter la visite de Macky Sall.

Les jets de pierres contre le convoi présidentiel lors de son déplacement, le 30 mai dernier, à Koungheul dans la région de Kaffrine, portent les empreintes du ministre Abdoulaye Sow. Cette accusation émane du député apériste Yaya Sow, depuis son lit d’hôpital à l’étranger.

Pointé du doigt, certains membres de la mouvance présidentielle d’avoir instigué ces actes de sabotage, Yaya Sow s’est lavé à grande eau. Apportant un démenti formel aux accusations dont il fait objet, le parlementaire assure qu’il n’est ni de près ni de loin mêlé à cette affaire qui a fait des choux gras de la presse. Yaya Sow soutient que l’unique perturbateur de la visite de Macky Sall, se nomme Abdoulaye Sow, ministre de l’urbanisme.

Yaya Sow aime beaucoup orchestrer des choses qui ne riment pas avec la réalité. Politiquement, c’est un gars très futé. Je balaie d’un revers de main ses accusations contre le ministre Abdoulaye Sow, qui n’a aucun intérêt à déplacer des gens de Kaffrine à Koungheul pour créer un désordre”, a indiqué un proche du ministre Abdoulaye Sow.