Disons, pour commencer, que le président de l’association Saint- Louis Jazz est plutôt «satisfait» de cette 25ème édition du Festival international de jazz de Saint-Louis, qui s’est achevée hier, lundi 1er mai, avec une belle brochette de têtes d’affiche.

En conférence de presse hier à Saint-Louis, Me Ibrahima Diop a tout de même laissé entendre que les organisateurs, qui «équilibrent» plus qu’ils ne font de «bénéfices», se retrouvent avec un «gap énorme à combler »… A leurs «risques et périls», quand on sait qu’ils ont donné «leur caution bancaire, adossée à une déclaration de patrimoine». La conférence de presse a eu lieu à quelques heures du concert de clôture, avec Baaba Maal.