Depuis la tuerie de Boffa Bayotte, les yeux sont rivés vers Salif Sadio. Il est membre de l’aile dure du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc) depuis des dizaines d’années.

Pointé du doigt sur l’attaque de Boffa, le chef de guerre est sorti du bois dans une interview accordée à Zik Fm et Rfi. Salif Sadio rejette toutes les accusations portées contre sa personne et contre le Mfdc. Selon lui, ledit mouvement n’est pas impliqué dans la tuerie de Boffa Bayotte, surtout que les armes utilisées ne sont pas celles du Mfdc.

Dans la même dynamique, il signale qu’il ne va pas respecter l’interdiction de la coupe de bois, pour avoir pendant longtemps alerté les autorités sur le sujet. Salif Sadio a fait savoir qu’il va tout simplement continuer de délivrer des permis de coupe de bois.