Samba Souba SARR n’a pas raté Pape Alé Niang après son accident sur la Corniche de Dakar. Dans un communiqué, ce citoyen Sénégalais tire à boulets rouges sur le journaliste et le traite de tous les noms d’oiseau.

A LIRE AUSSI : Pape Alé Niang : «Ils ont voulu me liquider»

Voici le communiqué in extenso :

“Tout se paie un Jour

Le sport favori de Monsieur Pape Alé Niang, est la médisance et la calomnie d’honnêtes citoyens, dont le parcours intellectuel n’a rien à voir avec le sien qui restera anonyme avec un petit CV et de diplômes douteux. Si le prétentieux journaliste qu’il est, s’arroge le titre du « Bon père de famille », qu’en est de son comportement de tous les jours ?

Il faut être vraiment maudit chers frères, pour partir à la Mecque il n’y pas deux ans, et en revenir conduire un véhicule en état d’ébriété. Cette vérité, tout musulman aussi pervers, aussi hypocrite qu’il soit, le sait en âme et conscience. En toute responsabilité, on peut opter d’être un ivrogne, c’est un choix.

Cependant, nous condamnons l’acte irresponsable à vouloir conduire tout en étant saoul comme un polonais, et exposer la vie de nos concitoyens sur la route. Voilà les faits !!!!

Pape Ale Niang n’est pas plus qu’un soulard, doublé d’un lâche. Il est encore frais dans nos mémoires, ce soir de 2013 ou, il essayé de soudoyer son mécanicien dit-on, pour qu’il se présente comme le chauffard ivre qui avait renversé un piéton sur le couloir de la mort à l’université. Aujourd’hui bien qu’étant contrôlé positif d’après l’alcootest, monsieur se retranche derrière l’argument « On complote sur ma personne ». C’est de la lâcheté. Il peut être compréhensible de fauter, mais ayons le courage et la dignité d’en porter toute la responsabilité.

Vous pouvez être des souteneurs de PAN, vous pouvez être abusés, vous pouvez être manipulés, à souhait par un ignorant, ce n’est pas tellement notre problème. Mais le passé et le présent de ce frustré l’interdissent de façon absolue à penser s’ériger en Directeur de conscience.

C’EST CA LA REALTE.”