Si vous êtes victime d’une extinction de voix, voilà trois conseils simples à mettre en place pour vous remettre sur pieds rapidement :

1. Taisez-vous !

Vous en avez trop demandé à votre voix ? Eh bien maintenant, plus qu’une solution : ménagez là. Dans la première journée suivant l’extinction de voix, tentez de parler le moins possible. Pas la peine de chuchoter : cela demande aussi un effort aux cordes vocales. Communiquez par écrit, par signes ou en hochant la tête. Evitez aussi la consommation de produits pouvant aggraver l’inflammation du larynx : tabac, alcool ou boissons très fraîches. Les pièces climatisées ne favoriseront pas non plus le retour de votre voix. A éviter donc.

2. Buvez

Faites-vous du bien. Rien de tel qu’une bonne infusion au thym, connu pour ses vertus antiseptiques, à plusieurs reprises au cours de la journée. Le thym, tout comme l’eucalyptus, peut aussi être utilisé sous forme d’inhalation. Faites bouillir de l’eau que vous versez dans un bol, sur ces herbes ou sur quelques gouttes d’essences de ces herbes achetées en pharmacie ou dans les commerces bio. Penchez la tête au-dessus du bol, couvrez-la d’une serviette et inhalez durant quelques minutes.

3. Préparez-vous

Si vous êtes régulièrement victime d’une extinction de voix, vous pouvez minimiser le prochain épisode de ce genre en buvant régulièrement de l’eau afin de vous assurer que vos cordes vocales seront toujours parfaitement hydratées. Si vous êtes amené à passer du temps dans une pièce enfumée ou mal aérée, pensez à vous équiper d’un humidificateur. Et ne demandez pas trop d’efforts à votre voix en amont, en la reposant et en évitant de parler dans la mesure du possible. Après tout, silence est mère de sagesse.

Source : lci.fr