LIMAMETTI.COM- Ousmane Sonko a passé hier sa première nuit  à la section de recherches de la gendarmerie Nationale de Colobane.  Arrêté hier lors des manifestations pour trouble à l’ordre public, le leader  du mouvement PASTEF risque de faire face au procureur en cas d’un mandat de dépôt.

Devant les enquêteurs Sonko a adopté la technique du silence en refusant de répondre aux questions. Durant plus de 4 heures de temps, il  n’a pipé mot, malgré les relances des gendarmes. Une situation très gênante et sans conséquences. Selon des sources, après 48 heures de garde à vue, Ousmane Sonko pourrait voir son dossier atterrir entre les mains du procureur.

Le député politique, incarnant l’opposition sénégalaise, est accusé de viol et menaces de morts  par une jeune masseuse employée dans un salon  à Dakar.