Un ressortissant béninois, détenteur d’un passeport diplomatique de la Guinée-Bissau, se faisait passer pour le frère du président Patrice Talon afin d’escroquer de grands groupes, sur des contrats à milliards, en plus de s’immiscer dans des affaires d’État. Selon Libération, la saga de Guy Cédric Clouvly a pris fin, le 12 octobre dernier, lorsqu’il a été cueilli, discrètement, par une équipe civile de la Section de Recherches (Sr) de la gendarmerie qui a appris, de divers canaux de renseignement, ses agissements délictuels.

Après avoir été consultant par le passé pour une grande société pétrolière basée à Genève, en Suisse, il logeait dans un magnifique duplex de l’immeuble Stamco, sur la rue Carnot à Dakar, où il payait, mensuellement, la coquette somme d’1,5 million de Fcfa.

Malgré les indices graves et concordants réunis contre lui, ainsi que plusieurs éléments techniques aussi renversants les uns que les autres retrouvés sur son téléphone portable, Guy Cédric Clouvy a juré sur tous les saints qu’il ne s’est jamais présenté à des hommes d’affaires ou politiques comme le frère de Patrice Talon. Même si, selon ce qu’il dit, il connaîtrait le chef de l’État béninois qui serait le cousin à sa maman. L’instruction permettra d’en savoir plus sur cette rocambolesque affaire qui n’a pas encore révélé tous ses secrets.