Ce n’est pas seulement Samuel Sarr et Harouna Dia qui sont les actionnaires sénégalais de la nouvelle centrale de 300 MW de Senelec.

Dans la géographie du capital, il y a également Abdoulaye Dia de Senico et Khadim Bâ, le banquier de Locafrique. Dans la plus grande discrétion ce quatuor est en train de mettre en place la plus grande centrale d’énergie jamais construite au Sénégal avec des turcs.

Mais également le contrat le plus important d’achat d’énergie jamais signé par la compagnie nationale d’électricité. Outre leurs partenaires turcs, les actionnaires sénégalais comptent aussi dans leur capital Senelec qui détient également des parts.

Ces quatre homme d’affaires , (Samuel Sarr est chef de parti politique, ancien ministre et ancien membre du comité directeur du Pds) (Harouna Dia, est l’une des premières personnalités politiques à soutenir Macky, grand porteur de voix dans le Fouta) sont également des proches du pouvoir qui a vraisemblablement béni cette association totalement nouvelle sur le terrain des affaires au Sénégal. Le contrat devrait rapporter pas moins de 150 milliards annuellement