}
Accueil News Sénoba – Ziguinchor, une route impraticable : Où sont passés les 111,84 milliards de la BAD

Sénoba – Ziguinchor, une route impraticable : Où sont passés les 111,84 milliards de la BAD

pour Aminata Diallo

En 2018, la Banque Africaine avait octroyé à l’état du Sénégal un financement de 55,75 milliards de francs CFA pour le projet de réhabilitation de la route Senoba-Ziguinchor-Mpack et de désenclavement des régions du sud.

Le projet, d’un coût total de 170,51 millions d’euros (soit 111,84 milliards de francs CFA environ), a été cofinancé par la Banque africaine de développement, la Banque européenne d’investissement (BEI), l’Union européenne (UE) et le gouvernement sénégalais pour élargir les paiements relatifs au marché pour la réhabilitation de la route PK80 – Ziguinchor – Mpack y/c section de Tobor et l’aménagement d’un Parking Poids Lourds à Ziguinchor.

Confié à l’entreprise Ageroute chargée de trouver un prestataire, le projet a connu des problèmes liés à la qualité et des moyens utilisés pour la construction de l’infrastructure.

Après seulement deux ans suite à son inauguration, la route entre Sénoba -Ziguinchor est devenue impraticable. Les usagers se plaignent chaque jour. Il suffit de passer par la Gambie pour se rendre compte de l’état dégradant très avancé de cette allée qui a pourtant coûté des milliards.

Certains voyageurs sont obligés de se rabattre sur la route qui mène vers Tamba en quittant Ziguinchor, un trajet plus long et plus fatiguant sans compter la présence massive des camions, une occasion propice aux accidents. C’est à se demander où sont les milliards dépensés dans ce projet qui devait contribuer au renforcement de l’intégration et au désenclavement des régions sud du Sénégal.

En lieu et place d’une réduction du coût de transport, les points de contrôle douaniers et les délais de prise en charge des accidentés de la route, le projet a plutôt accentué le phénomène.

Pourtant , «avec ce projet, le total des engagements en cours de la Banque africaine de développement au Sénégal dans le secteur des transports s’élève désormais à 363,33 milliards de francs CFA environ.» Mais ce n’est pas demain la veille pour assurer la sécurité des voyageurs.

 

LIMAMETTI.COM/CF Photo illustration

Dans ma meme carégorie