Serigne Assane Mbacké et Mor Lô jugés en flagrants délits ce jeudi

Contrairement aux frères Doly, Cheikh Mbacké et Cheikh Abdou Bara, qui restent tout de même à la disposition des enquêteurs, Serigne Assane Mbacké et Mor Lô ont été placés sous mandat de dépôt hier dans le cadre de l’affaire du saccage des bureaux de vote à l’université Baye Lahadde Touba, le 30juillet.

« Selon Monsieur le procureur, sa mise en liberté provisoire pourrait troubler l’ordre public. Nous ne pouvons aller à l’encontre de sa décision. Mais nous pensons le
contraire. Nous pensons que c’est l’arrêter qui pourrait troubler l’ordre public, parce que Serigne Assane ne fuira jamais. C’est un homme responsable, engagé qui
se bat contre un pouvoir », a réagit l’avocat du jeune marabout dans le journal Libération parcouru par limametti.com.
Pour lui, Serigne Assane Mbacké n’a aucune responsabilité dans les faits qui se sont produits dans le centre de vote de l’université Baye Lahad.

Les mis en cause ont évité l’instruction.

Ils seront jugés en flagrants délits jeudi prochain. « Nous n’avons pas peur, nous sommes à l’aise pour plaider ce dossier, poursuit Me El Hadj Diouf. Cette affaire n’a aucun
sens. Je ne sais pas si on veut humilier Serigne Assane Mbacké qui demeure un militant convaincu du Parti démocratique sénégalais. Il n’a absolument rien à se reprocher. Ses talibés, ses camarades de parti peuvent être tranquilles.»

« Il a sauvé le scrutin à Touba »

Au sujet de la vidéo le mettant en cause, la robe noire botte en touche: « Il avait averti.Et lorsqu’il avertissait, il n’était pas dans le centre de vote où il y avait déjà saccage. Donc il ne peut pas être l’instigateur. C’était un avertissement solennel. Et c’était pour éviter qu’il y ait problème. Il vaut mieux prévenir que guérir. On doit même le féliciter d’avoir
averti une administration corrompue, à la solde du pouvoir. C’est pourquoi, on a rectifié pour aller chercher les bulletins de Wade et permettre le vote dans certains centres. C’est donc Serigne Assane Mbacké qui a sauvé le scrutin à Touba. »