Le porte-parole du khalife général des mourides a déploré la recrudescence de l’insécurité dans la cité religieuse de Touba. Recevant le directeur de la sécurité publique, le commissaire divisionnaire Abdou Wahab Sall, il a réitéré l’urgence de trouver une solution à cette violence qui prend des proportions inquiétantes.

« Votre visite intervient dans un contexte où les populations de Touba ne dorment plus du sommeil du juste à cause de l’insécurité qui y règne. La sécurité doit être renforcée à tous points de vue, sa faiblesse conduit à l’anarchie », met-il en garde dans les colonnes de Direct News.

Et d’ajouter : « C’est une erreur de toujours considérer Touba comme une simple cité religieuse ou un gros village. Pourtant elle vient après Dakar comme deuxième ville du pays et cet aspect doit être pris en compte sur le plan de la sécurité », recommande Serigne Bass Abdou Khadre.

En revanche, ajoute-t-il, « Touba reste une ville religieuse spéciale qui doit sa stabilité à son fondateur. Si ce n’était pas le cas, on allait y enregistrer un très grand nombre d’activités criminelles au quotidien. Ils sont nombreux les délinquants et autres grands bandits qui ont fait de Touba leur refuge ». De ce fait, insiste le porte-parole du Khalife : « le nombre de commissariats doit être revu à la hausse ».