}
Accueil Société Serigne Mouhamadou Moustapha Sy: Devoir de reconnaissance ! Par Babacar Fall

Serigne Mouhamadou Moustapha Sy: Devoir de reconnaissance ! Par Babacar Fall

0
31
Serigne Mouhamadou Moustapha Sy
Serigne Mouhamadou Moustapha Sy

Quoi dire pour vous rendre hommage ? Sous nos cieux, les hommages, le plus souvent, sont pour ceux qui ne sont plus de ce monde. Je me permets de déroger à cette règle, ce 10 juin, qui marque la naissance d’un homme hors du commun, à qui, j’ai eu le grand privilège de suivre ses orientations, depuis mon tendre enfance.

Je veux nommer celui que Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy Al Maktoum surnommait : Le Grand Patron. Patron, Oui ! Vous l’êtes au vrai sens du terme.
Est-il possible de faire la longue liste de vos importantes réalisations, dans le domaine spirituel ?

C’est toujours Mame Cheikh qui répond : ” Vous ne le connaissez pas. Mais moi, là où je suis assis, je le connais”. C’était dans une de ses causeries au Cices.
En prenant le risque de vous rendre hommage, ce jour qui marque la date de votre anniversaire, des questions me taraudent l’esprit.

Dois-je souligner la rigueur, la richesse et la constance de vos principes ? Dois-je insister sur votre extrême courtoisie ? Que dire sur votre respect absolu des Humains ? Dois-je mettre en évidence votre sens élevé du Savoir ? Tout cela a été fait, avec éloquence et justesse, dans de nombreux témoignages. Parlant de vous, mon défunt confrère, Tamsir Jupiter Ndiaye (Paix à son âme), disait : ” bâtisseur des âmes”.

Pour ma part, je voudrais mettre l’accent sur l’homme et ses qualités personnelles de connaissances du monde, de son courage, de sa loyauté et de son abnégation. Sur sa capacité à livrer du savoir qui dépasse les écrits livresques. De son envi à faire rayonner l’Unicité de Dieu avant toute recherche de prestige.

Mais surtout, surtout… de sa magie à mettre sur le droit chemin des gens qu’il n’a, peut-être, jamais vus. Si aujourd’hui je marche décomplexé, la tête haute, n’ayant de sens interdit nulle part, c’est à grâce vous. Vous avez fait de moi un Homme. Merci !
Je passerai rapidement sur la qualité exceptionnelle de votre intelligence. Le mot Savant vient tout de suite à l’esprit de ceux qui vous connaissent.

Mais ce qui m’a surtout frappé, c’est que, Serigne Mouhamadou Moustapha Sy ne s’est jamais contenté de comprendre la vie des Êtres au premier degré. En toute chose, il cherche toujours le caractère divin, le sens spirituel ou mystique. Vous êtes un homme de Dieu.
À tes 100 ans Mara…