La Société du droit d’auteur et des droits voisins (SODAV) a annoncé jeudi le démarrage officielle de la distribution de ses nouvelles cartes de membre, des documents numérisés censés offrir plus de crédibilité en répertoriant “toutes les informations artistiques et créatives’’ du titulaire.

Au total, la SODAV en a confectionné pour le moment 600 pour un coût de 15 millions de francs CFA, a précisé son directeur-gérant Aly Bathily, au cours d’une conférence de presse.

“Depuis 2016, tous les acteurs attendaient avec impatience la distribution des cartes membre, mais cette lenteur se justifie par la volonté de la SODAV de toujours s’inscrire dans une dynamique de performance”, a-t-il dit en présentant des spécimens de la nouvelle carte de membre numérisée.

Selon M. Bathily, les cartes délivrées à ses membres par le Bureau sénégalais des droits d’auteur (BSDA), l’ancêtre de la SODAV, étaient en format papier et facilement falsifiables.

Cette situation poussait les services des ambassades accréditées à Dakar à demander aux artistes voulant voyager de présenter une attestation signée du directeur de la SODAV, a-t-il rappelé.

Pour remédier à cela, la SODAV a décidé de confectionner des cartes numérisées dotées d’un code QR et qui répertorient toutes les informations relatives au titulaire du document.

“Ceci pourra réduire certaines exigences et rendra plus crédible la SODAV“, a indiqué le directeur de la SODAV, précisant que “toutes les informations artistiques et créatives du membre’’ figurent sur la nouvelle carte, “ce qui n’était pas le cas avant”.

S’y ajoute qu’avec cette nouvelle carte, la SODAV a pu intégrer sa base de données à celle de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI).