LIMAMETTI.COM – Le procès en diffamation et injures publiques opposant le maire Barthélémy Dias et Me Moussa Diop a été renvoyé hier. pour une derrière fois à la date du 24 octobre prochain.

A lire aussi : Barthélemy Dias durant son procès : ” mane Xoromouna, daxarouma, pobarouma… “

À l’ouverture de l’audience, les avocats du maire de Mermoz/Sacré-Cœur ont sollicité un renvoi du procès. Ils ont invoqué l’absence de leur client. La partie civile Me Moussa Diop s’est opposée au renvoi sollicité pour la troisième fois par la défense. « Je pense qu’il faut arrêter de jouer avec la justice et d’essayer de narguer la justice. Vous vous souvenez quand il tenait des propos injurieux, diffamatoires et publiquement, il disait qu’il était prêt et que si j’étais un homme, de porter plainte.

Être prêt quand on insulte c’est également être prêt à répondre devant le tribunal », a soutenu Me Moussa Diop à sa sortie de l’audience. Pour lui, c’est un délinquant qui doit comparaître s’il ne le fait pas, un mandat d’amener peut le contraindre à se présenter au tribunal. « Tôt ou tard il viendra répondre de ce qu’il a dit. Nous sommes dans un pays démocratique où la liberté de chacun s’arrête là où commence celle de l’autre. Il n’est pas permis d’insulter impunément alors que vous n’avez aucune preuve de ce que vous dites et juste pour jouer à la témérité. Le maire de Mermoz/Sacré-Coeur Barthélémy Dias manque de courage, il fait dans le show, mais que le jeu s’arrête dans la rue et non au tribunal», a déploré Me Diop.

A lire aussi: VIDEO. Barthélemy Dias fait des révélations troublantes sur sa perte de poids en prison