Il pourrait y avoir d'autres charges contre Sonko qui sont passibles de la perpétuité
Il pourrait y avoir d'autres charges contre Sonko qui sont passibles de la perpétuité

L’affaire des 94 milliards n’a pas encore dit son dernier mot. Hier, Ousmane Sonko a été débouté par la chambre d’accusation de la Cour d’appel de Dakar qui a   confirmé l’ordonnance de refus d’informer.

Malgré cette décision, les avocats du leader de PASTEF ne comptent pas baisser les bras. Ils ont décidé de saisir la cour suprême pour avoir gain de cause. Selon le journal les ECHOS, ces derniers avaient sollicité le renvoi pour mieux organiser leur défense mais les juges ont dit niet.

L’affaire est relative au titre foncier n°1451/R, qui avait suscité un tollé, et pour laquelle Ousmane Sonko avait saisi le Doyen des juges d’instruction d’une plainte avec constitution de partie civile, à l’encontre de l’ex-directeur des Domaines, Mamour Diallo, l’homme d’affaires Tahirou Sarr et l’ex-directeur du Cadastre, Meïssa Ndiaye, accusés de détournement de deniers publics.