LIMAMETTI.COM –  Il se voulait le candidat de l’antisystème qui va tout changer s’il gagne la présidentielle du 24 février 2019. Mais en voulant trop pousser le bouchon de l’antisystème, il s’est à son propre piège en grillant sa carte maîtresse…

Sonko le vengeur

Les propos de Sonko avant la candidature faisaient sensation. Mais les propos de Sonko dans la course à la présidentielle, montrent le vrai visage du candidat : un homme vindicatif, rancunier et entêté. Son aura d’homme honnête a été éclaboussée avec les affaires ATLAS et MERCALEX. Sonko n’est plus cet homme honnête qui vient redresser les torts mais un inexpérimenté qui s’aventure dans la destinée de toute une nation…Avec la rage du vengeur.

Il va raser le système…Qu’est-ce à dire ?

A lire aussi : Thiès : La maison d’un responsable de l’Apr incendiée

Changer toutes les instituions, virer les magistrats, éliminer les PCA, changer les PDG et auditer tous les DG. Il va dissoudre l’Assemblée nationale, supprimer le Haut Conseil des Collectivités territoriales (HCCT), le Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE), la Commission Nationale de Dialogue des Territoires (CNDT) et le Haut Conseil du Dialogue Social (HCDS)…Et ce n’est pas tout…

Il va s’attaquer aux agences de Macky et les supprimer : le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC), le Programme d’Urgence de Modernisation des Axes et territoires frontalier (PUMA), le Projet Pôle de Développement de la Casamance (PPDC), le programme de modernisation des villes du Sénégal (PROMOVILLES)…

Et ce n’est pas encore fini

Sonko le régleur des comptes effrayant

Le régime de Sonko sera parsemé de règlement de comptes…Il va commencer par régler les comptes de son principal rival, Macky Sall. Comme il l’a promis, Macky, sa femme, son frère Aliou Sall, ses beaufs Mansour et Adama, son oncle Abdoulaye Thimbo et ses sœurs seront tous en prison. Ensuite il va s’en prendre au PM, aux ministres et à tous les responsables politiques de l’APR, du PS, de l’AFP, de l’URD, d’And/Jëf Authentique…

Tout ça fait peur

Avec cette vengeance et ce règlement de comptes, Sonko risque de plonger le Sénégal 20 ans en arrière…Et le pays cessera d’exister.

Cette ambition démesurée de Sonko l’a grillé aux yeux des électeurs qui préfèrent un Idy, un Madické ou un Issa Sall…Ou encore, continuer avec Macky Sall…