La scène n’est pas inédite mais elle a de nouveau interpellé. Alors qu’Emmanuel Macron, président de la République française, saluait les joueurs avant le début de la finale du Top 14 entre Clermont et Toulon dimanche soir (victoire de Clermont 22 à 16), trois d’entre eux ont mis un genou à terre.

Josua Tuisova, Alivereti Raka et Peceli Yato ont en commun d’être fidjiens. Ils ont adopté cette posture en signe de respect pour le chef d’Etat. «Lorsqu’un membre de la famille royale ou un chef vient vous féliciter, s’agenouiller et frapper dans se mains – en général à trois reprises-, c’est faire preuve de déférence et d’humilité. C’est la plus grande marque de respect», expliquait Sai Lealea, auteur de l’ouvrage Fijian Customs and Culture sur France Info.

L’Equipe précise que les joueurs fidjiens s’étaient aussi agenouillés devant la princesse Anne au moment de recevoir leur médaille d’or en rugby à 7 aux Jeux olympiques de Rio.

 

agenoux