LIMAMETTI.COM – Les masques commencent à tomber au sein de l’Alliance pour la République (APR). Certains parmi les membres de son Secrétariat exécutif national (SEN), même s’ils ne le déclarent ouvertement, lorgnent le fauteuil du Président de la République Macky Sall qui ne pourra ne pourra plus être candidat à sa propre réélection du point de vue de la Constitution. C’est pourquoi, on ne manquera entre ténors de l’APR, d’ici là, de se jeter des peaux de banane à travers la route.

L’APR avait déjà des difficultés liées à son statut de parti au pouvoir, mais non structurée, elle risque d’en traverser d’autres plus graves. Outre, le fait qu’elle risque l’implosion, l’APR devra également faire face à certains de ses alliés au pouvoir.

Macky Sall hors course à la prochaine élection présidentielle, quel va être le sort de Benno Bokk Yaakaar(BBY).

Jusqu’ici, cette coalition a su résister à l’épreuve du temps, mais cela va durer jusqu’à quand ? Au sein de BBY, des partis à l’instar du Parti socialiste (PS), de l’Alliance des forces de progrès (AFP) ne peuvent garder ce rôle de faire-valoir destiné uniquement à soutenir la candidature à l’élection présidentielle d’éléments issus de rangs d’autres partis que les leurs.

Du reste, comment espérer que des partis de la trempe du PS, de l’AFP pourront se ranger à la prochaine élection présidentielle de 2024 en se rangeant derrière un candidat de l’APR ? Les signes d’une implosion de BBY vont bientôt apparaître. Seulement, quand est-ce que, elle aura lieu ? De quelle manière, l’implosion de BBY se produira ? Tout dépendra de la manière dont le Président Macky Sall compte gérer toute cette situation.

 

Thiémokho Boré – xibaru