LIMAMETTI.COM – 32 ans encore chez les parents, sans emploi, sans enfants. Situation sentimentale très floue ( tu as d’abord quoi?) . Les dettes veulent ta mort, objet des intrigues au quartier. Tu te couches à 05 h du matin ,dors au salon avec les enfants ,et t’es réveillé à 07h pour que l’endroit qui te sert de dortoir, soit nettoyé.

Et même si la famille cherche la télécommande, les yeux sont rivés sur toi. tu es le seul et parfait coupable . Hé oui! tu es le chômeur de la maison. Donc, on pense à toi et c’est à toi qu’on dit “took téki” alors que tu es bardé de diplômes que tu as déposés un peu partout, mais que t’as pas de bras long ou un “Nidiaye” capable de t’aider ou un diww connaît Diiw qui connaît Diww pour te recommander ? Que tu n’as pas de qualification et c’est à toi qu’on va demander de rester pour teeki sans moyens ?

Alors que ta place est occupé par un PCA âgé de 70 ans ? Que tu es dirigé par un imbécile de politicien comme nous en avons ici qui ne pense qu’à ses propres intérêts et à ceux de son entourage ?

Lire aussi l’article : Idrissa Seck solde ses comptes : «Ceux qui critiquent ne nous arrivent pas à la cheville»

C’est lui qui a 32 ans qui se fait prendre en charge par son père et sa mère depuis sa naissance que vous demandez de rester et d’éviter de se suicider en prenant la mer sans rien lui donner de concret ?

Heu! mais il est déjà mort lui ne le saviez vous pas ? Est-ce qu’il vous entend même s’il a une opportunité même mortelle de quitter “l’enfer ” sur terre ? Ban non!

Les jeunes ne se suicident pas ,ils sont déjà morts . Ils ne se tuent pas volontairement, ils sont tués par l’état depuis l’école primaire par une éducation qui les forme à foutre le cul sur une chaise en costume et cravate.

L’école à la quête du savoir est meilleur, mais l’école à la quête des diplômes est pire que le Sida. Tu auras les diplômes, mais tu produiras tjrs des jeunes que travaille le chômage(faut bien lire )

Alors former les jeunes à bas âge, car c’est tout notre modèle d’éducation qui est à repenser en fonction de nos qualités. Nous formons des compétences inutiles dans notre environnement.Si on avait repensé autrement, c’est à dire enseigner les filières professionnelles depuis l’école primaire ou le lycée. ( Agriculture, élevage, agroalimentaire, ébénisterie etc) favoriser l’attraction et le développement de ces filières par la consommation locale, on aurait très peu qui voudront qu’un diplôme pour s’encombrer.

 

Nous sommes dans un pays où on importe tout même les chaises de bureau et les cure-dents . Alors, comment voulez-vous qu’ils caressent l’espoir de sortir là tête de l’eau ?

On peut  aussi former ces jeunes sans formation et les encadrer . La DER devait servir à cela et non à épouser des femmes. S’il y a un langage de vérité à tenir ,c’était à l’endroit de nos autorités qui n’ont pas une politique pour la jeunesse, et qui ont sacrifié ce pays .

Qui bradent nos ressources à vil prix?  Qui préfèrent donner les marchés aux Français,Turcs,Marocains et qui ont abandonné cette jeunesse qu’on veut stigmatiser aujourd’hui et qu’ils ne sollicitent qu’au besoin. On ne demande à personne d’endosser nos combats NON. Mais d’indexer le problème et mettre le doigt là où ça fait mal ? OUI Point.

Source : Sat Sadia