LIMAMETTI.COM- Depuis l’éclatement de l’affaire Adji Sarr/Ousmane Sonko, le salon « Sweet Beauté» est devenu aujourd’hui le site ou l’endroit le plus visité du Sénégal.

Situé à Sacré-Cœur 3-Vdn à Dakar, le salon « Sweet Beauté» attire de nombreux curieux venus de toutes les localités du pays : élèves, étudiants, marchands ambulants, blogueurs, chauffeurs de taxi, activistes et autres Sénégalais lambda font discrètement des incursions devant le salon pour faire des « selfies ». Autrement dit se prendre en photo en guise de souvenirs touristiques du genre « Bilahi, j’y étais ! » et autres « J’ai vu le salon « Sweet Beauté » de Sonko et Adji Sarr » racontent ces « touristes » avec des photos. Mieux, « Le Témoin » quotidien a également constaté que mêmes des journalistes de la presse étrangère de passage à Dakar ont eu à visiter le salon pour prendre quelques images d’illustration ou photos d’archives.

« Certains curieux viennent juste se faire photographier devant le salon « Sweet Beauté » ou se faire filmer devant l’enseigne. Parce qu’ils ne peuvent pas accéder à l’intérieur du célèbre salon qui a fait le tour du monde » explique un voisin du quartier. A ce rythme, « Le Témoin » quotidien jure que le salon « Sweet Beauté » risque d’être classé patrimoine mondial de la…Résistance.

Et si les propriétaires en faisaient un musée avec entrée payante ? Et même devanture payante d’ailleurs car quiconque voudrait se faire photographier devant l’enseigne devrait payer une somme forfaitaire. De quoi permettre à Ndèye Khady Ndiaye, la brave propriétaire du salon, de refaire sa vie vu que la mauvaise publicité faite autour de son établissement a fait fuir tous les clients !