Un affrontement entre les forces de l’ordre et les conducteurs de moto-taxis a éclaté aux avenues Léopold Sedar SENGHOR, Kandioura Noba et le rond-point du garage Kothiary.

A lire aussi : Ziguinchor : Comment Lambo a ôté la vie à son cousin Adama Badji (Le film des faits)

Les conducteurs ont décidé de ne plus « se tourner les pouces durant de longues semaines avec comme conséquence la famine qui a fini de s’installer dans leurs foyers ». « On ne peut pas comprendre que 5 milliards de nos francs soient dégagés par la tutelle et que personne ne songe à nous alors que nous nous sommes évertués à respecter les dispositions prises par les pouvoirs publics centraux », peste Hamady BA, président de l’union des mototaxis de Tambacounda.

A lire aussi : Ziguinchor: Il ôte la vie à son grand frère et prend la fuite

Ces conducteurs de Jakarta estiment ne pas faire partie des transporteurs visés par l’arrêté d’Aly Ngouille NDIAYE qui, selon eux, ne parle que des conducteurs de taxis et de Ndiaga NDIAYE. « Nous sommes sortis par centaine ce mardi pour aller travailler et avoir de quoi soulager nos familles avec Aïd El Fitr qui arrive », avertit Hamady BA qui réclament lui et ses camarades aux autorités la levée de l’interdiction pour retourner à leur travail.

Sanslimitesn