La chambre criminelle de Tambacounda a mis, hier, en délibéré au 24 janvier 2019 une rocambolesque affaire de mari cocufié qui a viré au meurtre. Rappel des faits. Encore un crime passionnel sous nos cieux !

La tragique scène se passe dans la région de Tambacounda, plus précisément dans le village de Konaye (département de Goudiry), dans la nuit du samedi 17 au dimanche 18 février dernier. Orpailleur de son état, le sieur Amadou Bâ s’étripa de rage après avoir vu des images et vidéos obscènes de son épouse, de surcroît dans des positions sans équivoque, en compagnie de son défunt. Son sang ne fait alors qu’un tour et celui qui avait 25 au moment des faits, rapporte L’Observateur, perd son self-control et décide de se venger.

Parti travailler dans la zone aurifère de Kédougou, il ne se doutait pas, un seul instant, que son épouse Bineta Bâ restée au village filait le parfait amour avec un berger du nom de Mamadou Salou Bâ. Pis, ses informateurs lui font voir des preuves accablantes qui ont fini de blesser son orgueil, pour ne dire toucher son amour-propre. Il ne lui restait plus qu’à laver l’affront qu’il venait de subir. Armé d’un fusil, il tend un guet-apens à l’amant de sa femme, le surprend et lui assène des coups de crosse de fusil jusqu’à ce que mort s’ensuit. Et, pour se débarrasser du corps encombrant, le mari cocu n’a pas cherché longtemps. Il le balance simplement dans un puits. Alpagué par la gendarmerie, il a reconnu sans embages les faits.