Traque des

La Rencontre africaine des droits de l’homme (Raddho) n’est pas d’accord pour la traque des “goordjigueen” au Sénégal. Sadikh Niasse, le Secrétaire général en coalition avec 10 autres organisations de la Société civile, a donné son point de vue.

A LIRE AUSSI : L’ONU demande au Sénégal de légaliser le “goordjigueen”

« Il ne faudrait pas qu’on stigmatise les organisations qui défendent la protection des droits homosexuels.Nous ne faisons pas de distinction lorsqu’il s’agit de protection des droits humains. Nous sommes pour la protection des personnes quelle que soit leur orientation sexuelle, leur race, leur culture ou leur religion. Ces positions peuvent amener des amalgames mais nous ne nous battons pas pour la dépénalisation de l’homosexualité », prononce-t-il.