}
Accueil Afrique [Tribune] : Macron, le petit perroquet qui n’a jamais connu la culotte d’une femme, se proclame le président des Africains

[Tribune] : Macron, le petit perroquet qui n’a jamais connu la culotte d’une femme, se proclame le président des Africains

pour Aminata Diallo

Dans une tribune libre publiée dans les réseaux sociaux, l’écrivaine Franco-camerounaise, Calixthe Beyala passe en revue, le sommet Afrique-France, organisé par « le petit président français », en l’absence des dirigeants africains.

D’après l’auteur du célèbre roman « Maman a un amant », la jeunesse africaine présente actuellement à ces travaux de Montpellier est une jeunesse « affamée » qui espère trouver l‘opportunité de devenir quelque « chose dans la prédation de l’Afrique ».

On  vous livre l’intégralité du texte de Calixthe Beyala

KHADAFI M’AVAIT DIT, C’ÉTAIT IL Y A FORT LONGTEMPS
Que les Occidentaux attaqueront les pays arabes, qu’ils perdront la guerre car les arabes sont de redoutables guerriers. Qu’ils sont courageux et qu’ils n’ont pas peur de la mort.

KHADAFI M’AVAIT DIT….
Qu’à l’issu de cette guerre perdue contre les arabes, ils s’en prendront aux Africains, notamment au Golfe de Guinée.

Que cette guerre aura pour but de spolier les africains, de leur prendre gratuitement leur pétrole, leur uranium, leur or, leur bois etc…

C’était il y a plus de deux décennies. On ne savait pas alors qu’il y aurait eu le World Trade Center, avec ce qui s’ensuivit. Il n’y avait pas encore la guerre en Irak. Il n’y avait pas encore cette sale guerre perdue par les Occidentaux en Afghanistan, les faux printemps arabes etc.

C’était il y a bien fort longtemps et le temps a donné raison au guide Libyen.

Voilà Macron à l’œuvre partout en Afrique noire malgré le refus des africains d’accepter la Françafrique ou l’afriquefrançaise comme le propose nos affamés réunis en sommet à Montpellier.

Et voilà le petit perroquet qui n’a sans doute jamais connu la culotte d’une femme qui se proclame le président des Africains ! Il organise un sommet sans les responsables africains, sans les grandes élites africaines. Oui, il se veut le tout puissant président de l’Afrique.

Et effectivement, il est le président des africains affamés qui cherchent leur pitance. Il est le président de l’Afriquefrançaise. Il est convaincu que ces affamés qu’il nomme société civile, l’aideront à piller l’Afrique sans sourciller, à servir de faire-valoir lorsqu’ils enverront attaquer nos pays. C’est normal : nos affamés y verront l’opportunité de devenir quelque chose dans la prédation de l’Afrique.

Ce qui est certain c’est que la jeunesse africaine est éveillée ; elle est en Afrique, pas à Montpellier ! Elle est au Cameroun, au Mali, en RCA, au Gabon, en Guinée ou au Sénégal. Elle est partout, sauf à Montpellier et elle attend décidée d’en découdre, la guerre à venir.

Bisous à tous

Source : lebledparle

Dans ma meme carégorie