LIMAMETTI.COM – Elizabeth Mwewa est une ancienne infirmière à University Teaching Hospital, à Lusaka, en Zambie. Mourante, elle fait des révélations troublantes sur les milliers de bébés qu’elle a eu à échanger à la maternité de UTH.

Atteinte de cancer, Elizabeth Bwalya Mwewa clouée au lit déclare : “Que Dieu me pardonne mes péchés. J’avais l’habitude d’échanger des bébés à UTH pour le plaisir.”

A LIRE AUSSI : Touba : un nouveau-né enlevé dans une clinique par une fausse infirmière

Elle ajoute : “J’ai un cancer en phase terminale et je sais que je vais bientôt mourir. Je souhaite confesser mes péchés devant Dieu et devant toutes les personnes touchées, en particulier celles qui ont accouché à UTH pendant mon service. J’ai trouvé Dieu. Je suis maintenant née de nouveau. Je n’ai rien à cacher. Durant les 12 années où j’ai travaillé à la maternité d’UTH, j’ai échangé près de 5 000 bébés”.

“Si vous êtes né à UTH entre 1983 et 1995, il est probable que vos parents ne soient pas vos parents biologiques. J’avais pris l’habitude d’échanger des bébés nouvellement nés juste pour le plaisir. Alors regardez bien vos frères et sœurs, si par exemple tout le monde est clair et que vous êtes noir… vous êtes cet enfant et je suis vraiment désolé pour cela.

A LIRE AUSSI : Une chaude dispute éclate au SAMU Municipal

“Je sais que j’ai péché contre Dieu, qu’il me pardonne pour cela. Je demande également aux Zambiens de me pardonner les actes pervers que je faisais à des enfants innocents.”

“J’ai forcé des couples fidèles à divorcer après avoir passé des tests ADN. C’est maintenant que j’ai réalisé que c’était juste un démon qui se servait de moi. J’ai amené beaucoup de mères à allaiter des enfants qui ne sont pas biologiquement les siens”

“Je ne veux pas aller en enfer pour ça, je suis vraiment désolée d’avoir beaucoup péché. S’il vous plaît, pardonnez-moi.”