Arrêt de la Cedeao : Mansour Faye soupçonne des lobbies

0
Mansour faye
Mansour faye

LIMAMETTI.COM – Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Mansour Faye, ne parle pas le même langage que le vice-président de l’Assemblée nationale, Moustapha Cissé Lô. Ce dernier demande à l’Etat « de respecter » la décision de la Cour de justice de la Cedeao dans l’affaire Khalifa Sall.


Le ministre croit savoir qu’il n’y a pas vice de procédure, motif invoqué par la juridiction communautaire pour rendre sa décision favorable au maire de Dakar.
« La question qu’il faut se poser, selon Mansour Faye, c’est pourquoi cette Cour de la Cedeao qui avait son mandat terminé, qui n’avait pas à statuer, s’est précipité pour rendre un avis ? Est-ce qu’il n’y a pas anguille sous roche ?

Est-ce qu’il n’y a pas des lobbies derrière ?

Ils se sont précipités, demandant la prorogation de leur mandat pour donner un avis pendant que le procès est en cours. Comme les gens sont habitués à de fausses factures, probablement aussi, ils sont habitués à faire des lobbies qui sont anormaux. »
Pour le maire de Saint-Louis, son collègue de Dakar ne mérite pas de recouvrer la liberté. « Khalifa Sall a eu à signer plus de 110 fausses factures de sa propre main, assène Mansour Faye, repris par la Rfm.

Ça va rester dans l’histoire. Est-ce qu’aujourd’hui quelqu’un qui signe des fausses factures, perçoit indûment de l’argent, doit-il bénéficier d’une liberté. »
Mansour Faye d’ajouter : « Les voleurs qui sont aujourd’hui en prison, si on ne juge pas Khalifa Sall par rapport aux faits, demain, ce n’est pas la même de garder les gens en prison. C’est cela la réalité. »