On n’en a fini pas avec la guerre, par presse interposée, entre Moustapha Cissé Lô et Ousamne Sonko. Sans le nommer, Sonko, qui faisait face à la presse, a émis de forts doutes sur l’implication de Cissé Lô dans l’assassinat de la militante de son parti, il y a une dizaine de jours, à Keur Massar.

«Une personnalité du parti au pouvoir a franchi le Rubicon en déclarant que la victime avait été retrouvée avec une forte somme d’argent», a-t-il déclaré.

Le leader du Pastef de s’interroger par la suite. Comment a-t-il pu accéder à une telle information que les enquêteurs, eux-mêmes, n’ont pas pu avoir ? Était-il de connivence ou en communication avec le présumé meurtrier ? Comment a-t-il pu avoir cette fausse information pour une instruction qui relève du secret ?

Les allégations de Moustapha Cissé Lô sur le meurtre de Mariama Sagna, renseigne Ousmane Sonko, sont d’autant plus graves que sur le Pv de la gendarmerie, il n’a nullement été mentionné des sommes d’argent retrouvées.

Seulement, pour le leader du Pastef, cette attitude du vice-président de l’Assemblée nationale est la face hideuse de certaines personnalités du régime qui n’hésitent pas à insulter leurs adversaires, détourner de l’argent sans aucune suite judiciaire…

Avec Yérimpost