Les trois pratiques sÂŁxuelles formellement interdites par l'islam | Limametti.com

Couples Unes

Les trois pratiques sÂŁxuelles formellement interdites par l’islam

Couple musulman 600x381
Publié par Sokhna Fall

Les droits mutuels des Ă©poux en matiĂšre de sÂŁxualitĂ© ne se limitent pas Ă  la relation sexuelle. Ils s’étendent Ă  tout ce que le Coran qualifie de jouissance (istimtĂą`).

Cela signifie que chacun des Ă©poux peut jouir de son conjoint Ă  sa guise, que ce soit par la relation sexuelle ou par autre chose. Il existe cependant trois exceptions Ă  cette rĂšgle :

1 – La relation sexuelle pendant les menstrues
2 – La pĂ©nĂ©tration anale
3 – Les pratiques qui pourraient nuire Ă  l’un des Ă©poux, selon l’avis des spĂ©cialistes, en l’occurrence ici les mĂ©decins

Hormis ces trois interdits, toutes les pratiques sont originellement permises par la sharĂź`ah. Par ailleurs, toutes les formes de jouissance auxquelles on aspire de maniĂšre naturelle, comme la relation sÂŁxuelle et ses prĂ©liminaires, font partie des droits de chacun des Ă©poux sur son conjoint, et il n’est pas permis Ă  l’un des deux Ă©poux de refuser Ă  son conjoint ces formes de jouissance sauf pour un empĂȘchement valable. Les autres types de jouissance dont l’apprĂ©ciation varie selon les individus – hommes et femmes – entre dĂ©goĂ»t et plaisir doivent faire l’objet d’un consentement mutuel ; aucun des deux Ă©poux ne peut imposer Ă  son conjoint une pratique qui lui rĂ©pugne.

Enfin, le sperme est pur selon la majoritĂ© des juristes, sauf chez les Hanafites. La prudence exige donc de laver le vĂȘtement ou l’emplacement touchĂ© par le sperme, si ce n’est Ă  cause de la puretĂ© controversĂ©e, du moins par souci de propretĂ©.

Aujourd'hui nous mettons le cap sur l'application mobile LIMAMETTI. Télécharger l'application mobile en cliquant sur l'image :

A propos du rédacteur

Sokhna Fall

Je suis un amoureux du web qui aime aller Ă  la recherche de l'information partout dans le monde

Laissez un commentaire