Selon  le journal Libération, l’auteur du coup de feu ayant atteint mortellement l’étudiant Fallou Sène, mardi dernier lors d’affrontements entre pensionnaires de l’Ugb et forces de sécurité, a été identifié. Il s’agit de l’un des gendarmes qui sont intervenus dans l’espace universitaire sur demande du recteur.

Le journal rapporte que le mis en cause a cependant laissé entendre qu’il a agi en légitime défense. Affirmant avoir dégainé son arme «parce qu’ils (lui et ses collègues) étaient pris à partie par des étudiants prêt à en découdre».

Libération signale qu’un gendarme étant impliqué, l’affaire, pilotée par le Parquet de Saint-Louis, devrait revenir à celui de Dakar.