LIMAMETTI.COM – Le leader d’Agir, Thierno Bocoum, apporte tout son soutien à la journaliste Adja Astou, suite aux propos qu’elle a tenus. Pour rappel, la chroniqueuse de la 7Tv avait soutenu que le viol est plus fréquent chez les Pulaar, lors d’une émission. Une affirmation qui a conduit à sa garde à vue.

A lire aussi :Adja Astou est placée en garde à vue, ses collègues lui viennent…

Dans sa contribution envoyée à Senego et intitulée « le juridisme du buzz ne fait pas un État de droit », Thierno Bocoum défend notre consœur. In extenso sa tribune.
« Je condamne fermement et fortement cette tendance à ignorer le pardon et à emprisonner systématiquement des compatriotes.
Dire que Adja Astou Cisse n’a rien dit de grave est une aberration et une abomination mais vouloir la mettre en prison après ses plates excuses est une ignominie.
Elle n’avait aucune intention méchante contre sa propre communauté et l’a exprimé clairement.
Il faut arrêter ce zèle dans le traitement des dossiers hyper médiatisés.
La personne humaine peut faire des erreurs. Elle a droit au pardon et à la compréhension.
Le juridisme du buzz ne fait pas un État de droit. »