Le Ramadan est devenu une période de traite et de forte productivité pour nos artistes comédiens.Un marché où fleurissent toutes sortes de sketchs, les une plus insipides que les autres